Créer un PDF Recommander Imprimer

CP: Toujours moins d’un tiers de sénatrices : les partis politiques persistent à ignorer les objectifs de parité

Communiqué de presse du 26 septembre 2017

 

Toujours moins d’un tiers de sénatrices : les partis politiques
persistent à ignorer les objectifs  de parité

 

Les femmes n’ont toujours pas atteint le seuil critique pour participer pleinement aux transformations attendues. Avec 102 sénatrices, elles ne représentent que 29,3% du nouveau Sénat.

Cependant sur les 171 sièges à pourvoir dimanche dernier, 57 femmes ont été élues, donc un léger progrès.

La surprise est venue du meilleur résultat du scrutin majoritaire avec une proportion d’élues nettement supérieure au pourcentage de candidates (37% pour 24%).  Est-ce un signe de confiance vis-à-vis des femmes et une aspiration des électeurs et électrices au renouvellement du personnel politique ?

Pour le scrutin proportionnel, le faible pourcentage de femmes têtes de liste (25,5%) et la multiplication de listes ad hoc, menées par des sénateurs sortants soucieux de conserver leur siège, n’a guère permis d’améliorer de manière significative le score des femmes (32%).

Par ailleurs, nous constatons que le Sénat est toujours aussi réfractaire à la féminisation des noms de fonctions, malgré la directive, datant de 1986, de la Ministre des droits de la Femme Yvette Roudy: il préfère écrire « sénateur femme » que « sénatrice »!

Le mode de scrutin actuel pourra toujours résister à la parité. En conséquence il est urgent que le mode de scrutin garantisse la parité et que sa réforme soit applicable dès la prochaine échéance.

A quand un Sénat paritaire ?

Par la commission Parité de la CLEF

 

Vous pouvez le télécharger ici

Agenda

Aucun événement