Créer un PDF Recommander Imprimer

CP Délit d’entrave numérique à l’IVG : l’accès au droit des femmes

La Coordination française pour le Lobby européen des femmes (la CLEF) tient à manifester toute sa satisfaction à l'adoption définitive par l'Assemblée Nationale de la proposition de loi relative à l'extension du délit d'entrave à l'IVG sur internet.


Il sera, ainsi, mis fin à la désinformation scandaleuse des ennemis des femmes, les anti-choix, qui leur refusent, depuis de trop nombreuses années, le droit de disposer de leur corps en toute connaissance de cause.


La CLEF se félicite que dans un contexte international et européen où les forces régressives des conservateurs remettent en cause les droits sexuels et reproductifs des femmes, le droit à l'avortement soit totalement consolidé en France.



Chaque femme majeure ou mineure peut s'informer en utilisant le numéro national d'information

0800 08 11 11, le site internet, www.ivg.gouv.fr, si elle le souhaite, elle peut bénéficier de la confidentialité, avoir recours à une sage-femme pour bénéficier d'une IVG médicamenteuse ou s'adresser à un centre de santé pour une IVG par aspiration, elle n'a rien à justifier par rapport à son choix et sa situation personnelle, les frais médicaux et chirurgicaux lies à cette IVG sont remboursés à 100%.

Que de progrès accomplis depuis la loi Veil !


Lors de la 61° CSW, la CLEF, la Fondation Jean Jaurès , Femmes Solidaires et le Planning Familial organiseront le 15 mars prochain, avec leurs partenaires associatives en présence de la Ministre Laurence Rossignol, un évènement parallèle, à l'intérieur des Nations Unies, parrainé par la France et intitulé "Avortement et contraception des droits universels". Ce sera l'occasion de montrer notre solidarité aux américaines et aux femmes du monde entier et d’affirmer que ce droit chèrement acquis ne doit pas régresser mais, au contraire, devenir un droit fondamental dans chaque pays de chaque continent.

 

Contact

Françoise Morvan , 0603135624