Créer un PDF Recommander Imprimer

CP LDIF/CLEF : Le burkini de trop !

Flyer de la "journée du burkini"

 

Après la journée du hijab à Sciences Po, voilà la journée «burkini» dans un centre aquatique de la commune des Pennes-Mirabeau, à Marseille.

Sous prétexte que l’évènement est prévu dans un lieu « privatisé » les organisatrices, des femmes des quartiers nord de Marseille, s’arrogent le droit de  « conseiller » aux participantes « de ne pas venir en 2 pièces (parties doivent être cachées de la poitrine aux genoux) » et d’en rajouter une couche en écrivant explicitement sur l’affiche annonçant l’évènement « Le parc autorise exceptionnellement Burkini/Jilbeb de bain ».

A l’évidence il s’agit d’une provocation. Une de plus. Mais cela ne doit pas nous conduire à simplement hausser les épaules et laisser faire.

 

C’est encore une fois le corps des femmes qui est stigmatisé au nom de diktats religieux d’un autre âge et la mixité femmes-hommes qui est remise en cause.

 

Le privé ne doit pas être un lieu où l’on ne respecte pas les lois de la République. La ségrégation sexuelle est une violence symbolique à l’encontre de toutes les femmes. En outre, du fait de la publicité faite à cet évènement, cette violence est devenue publique.

 

Nous approuvons totalement la fermeté dont fait preuve le sénateur-maire de la commune Michel Amiel qui a pris un arrêté d'interdiction.

 

Contact

Annie Sugier 06 38 39 42 92


Associations signataires :

  • Regards de Femmes
  • Institut en Santé Génésique
  • Libres MarianneS
  • Réussir l'égalité femmes/hommes
  • Réseau féministe " Ruptures"
  • Bernice Dubois
  • Assemblée des femmes de Paris
  • Femmes Solidaires
  • Association pour le Développement  des Initiatives Économiques par les Femmes - ADIEF
  • Femmes - Monde
  • Mouvement Jeunes Femmes