Créer un PDF Recommander Imprimer

CP LDIF/CLEF : Affaire Baupin: grâce au courage de huit femmes la loi du silence a été brisée et la parole s'est libérée

 

Il est temps que les partis entendent et surtout écoutent les femmes lorsque celles-ci leur font savoir qu'elles sont l'objet de harcèlements sexuels.

Il est temps que les harceleurs comprennent que leurs obsessions sont insupportables à celles auxquelles ils les imposent.


Au- delà de l'exigence d'égalité femmes -hommes c'est de la libération et de l'autonomie des femmes dont il s'agit.


Affirmer que l'on est féministe mais couvrir ce type de pratiques est révélateur d'une incompréhension profonde de l'expression la plus courante du mépris des femmes.


Refuser d'enquêter alors que des témoignages concordants se font entendre c'est abandonner les victimes à leur solitude.


Aux partis politiques mais aussi aux DRH des entreprises d'en tirer les conclusions : le corps des femmes n'est pas un simple objet sexuel dont n'importe quel homme peut s'emparer au gré de ses désirs.


Premiers signataires:

La Ligue internationale des Droits des femmes

La Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes

Collectif Féministe Contre le Viol

Libres Mariannes

Réussir l'égalité

Comité ONU Femmes France

Agenda

Aucun événement