Créer un PDF Recommander Imprimer

Un soir de novembre par Annie Laurence Godefroy

Un soir de novembre, le ciel étoilé sur Paris

Nul ne pensait à l’impensable, à l’horreur sanglante

 

Journée bien remplie, le temps du plaisir venu

Où qu’il se trouve, à une terrasse, dans un stade

Une envie de rock métal un verre à la main

Rien ne semblait troubler cette douceur automnale.

 

Devant le stade de France soudain des déflagrations

Et les balles sifflantes dans les rues bordées de terrasses

 

Nerveusement les kalachnikovs dissonantes sur fond de rock

Où que l’œil se pose c’est l’horreur, les corps amoncelés

Voyez-vous la faucheuse barbare et aveugle

Et la laïcité synonyme de liberté et du vivre ensemble

Malmenée mais toujours là pour résister et s’affirmer

Belle image de notre France frondeuse et libre

Relevant la tête, prête au combat pour ses valeurs

En la liberté, l’égalité et la fraternité

 

 

 

 

 

 

Pour un 15 novembre 2015

Annie-Laurence GODEFROY